Type of resources
Available actions
Thème Apur
Thème Apur
GEMET keywords
Keywords
Years
Formats
Representation types
Update frequencies
status
Scale
protocols
From 1 - 10 / 166
  • List of sites listed by the United Nations Educational, Scientific and Cultural Organization (UNESCO) as of special cultural or physical significance.

  • Distribution of given names of babies born in the state of North Carolina.

  • This dataset contains information about the 1000 largest US cities by population: population, population growth, geographic coordinates, population rank.

  • Ce jeu de données recense les parcours sportifs existants, le parcours de Nation à Stalingrad en cours de réalisation, le parcours de la ceinture verte à l’étude et les autres parcours indicatifs, identifiés dans le cadre de l’étude, sur Paris en y incluant les bois de Boulogne et de Vincennes. Dans le cadre de son programme de travail partenarial et dans la continuité des études menées sur les jeunes, les mobilités et l’évolution des pratiques de l’espace public, l’Apur a mené en 2016 une réflexion prospective sur les pratiques sportives sur l’espace public parisien. L'étude du développement de parcours sportifs et d’équipements en accès libre dans l’espace public parisien ainsi que la carte du maillage Paris 2020 des rues sportives, ont été publiées en septembre 2016 et sont accessibles au format PDF depuis les liens ci-dessous : - https://www.apur.org/sites/default/files/documents/developpement_parcours_sportifs_equipement_paris.pdf - https://www.apur.org/sites/default/files/documents/carte_paris_2020_parcours_sportifs.pdf Le développement des pratiques dites « libres » (hors club) et la fréquentation croissante de l’espace public par les sportifs posent la question des conditions de cette pratique pour rendre le sport plus présent, plus accessible, et en faire un vecteur d’échange pour tous. Cette étude en collaboration avec la Direction de la Jeunesse et des Sports, la Direction de la Voirie et des Déplacements et la Direction des Espaces Verts a notamment permis la création d’un maillage de parcours sportifs. Ce maillage est indicatif des voies présentant les caractéristiques nécessaires à une pratique sportive confortable pour tous, en dehors de la circulation automobile, à toute heure du jour ou de la nuit et permettant de relier les équipements et les grands espaces verts parisiens entre eux. Le tracé schématique des parcours a été réalisé au 1/25 000 et traduit dans un format SIG linéaire. Il est placé par défaut sur l’axe de la voie et des canaux, dans un souci de simplification et d’homogénéité des tracés. Dans ce même souci, un seul tracé schématique a été réalisé sur les berges de Seine, il signifie la présence d’un quai haut et/ou d’un quai bas accessible aux piétons. Pour une complète information ces parcours doivent être regardés en lien avec les données relatives à la pente des rues, la largeur des trottoirs et l’offre actuelle d’équipements sportifs disponibles par ailleurs sur cette même plateforme open-data. Elle devra également être croisée avec les données relatives à la localisation des escaliers, l’offre actuelle de fontaines à boire et de sanisettes, disponibles sur la plateforme open-data de la ville de Paris. Il est rappelé que ces parcours sont indicatifs et que toute pratique sportive sur l’espace public doit être respectueuse des autres usagers. Par ailleurs, l’Apur ne pourra être tenu pour responsable des conséquences directes ou indirectes pouvant résulter de l'utilisation, la consultation et l'interprétation des informations fournies. Ce travail inédit a été réalisé en collaboration avec les directions suivantes de la Ville de Paris : la Jeunesse et les Sports, la Voirie et les Déplacements et les Espaces Verts.

  • Le répertoire du parc locatif social (RPLS) est un fichier de logements contenant l’ensemble des logements du parc locatif social au 1er janvier de l’année N. Très précisément, il s’agit des logements familiaux (yc compris logements étudiants) sur lesquels les bailleurs sociaux sont titulaires d'un droit réel immobilier ou dont ils sont usufruitiers. Chaque logement est identifié de manière unique (ident_rep). L’adresse de chaque logement est renseignée. L'identifiant adresse (n_sq_rplsa) sert de lien avec la donnée à l'adresse. Le fichier diffusé à la source répertorie l’ensemble des logements du parc locatif social. Cette version dite « Loi » contient les informations sur l’ensemble des logements des bailleurs sociaux qui ne sont notamment accessibles qu'aux collectivités locales en charge de la politique du logement. Ces organismes peuvent cependant déléguer l'accès au fichier à un prestataire comme l'Apur. En pratique, la Ville de Paris demande et reçoit chaque année la version « Loi » du fichier RPLS valable sur son territoire, et le retransmet à l'Apur par le biais d'un convention. Même chose pour la Métropole du Grand Paris, à son échelle. En parallèle, l'Apur demande et obtient annuellement le fichier RPLS dans sa version « Décret » à l'échelle de l'Ile-de-France (voir RPLS ADRESSE). L’Apur est en effet en droit de disposer de ce fichier en tant qu’Agence d’urbanisme. Pour un territoire donné, il manque dans le fichier en version « Décret » une fraction des logements disponibles dans le fichier en version « Loi » : très exactement, il s’agit des logements non conventionnés des Sociétés d’économie mixte (SEM). Cet écart n’est pas négligeable à Paris, car deux des principaux bailleurs sociaux parisiens sont des SEM (RIVP et ELOGIE-SIEMP). La version LOI du fichier RPLS est accessible en interne Apur seulement (diffusion restreinte). Pour aller plus loin : http://www.statistiques.developpement-durable.gouv.fr/sources-methodes/enquete-nomenclature/1542/0/repertoire-logements-locatifs-bailleurs-sociaux-rpls.html

  • Ce jeu de données représente de façon simplifiée la tâche urbaine (emprise) en Île-de-France. Usage cartographique uniquement et à n'utiliser que pour les échelles à partir du 1 / 25 000e et au-delà.

  • Accès / Entrées aux espaces verts, aux cimetières, aux quais et aux espaces publics aménagés ou végétalisés

  • La couche graphique décrit les périmètres dela géographie prioritaire de la politique de la ville en Ile de France. La politique de la ville repose sur un partenariat entre l’Etat, les collectivités locales et leurs partenaires (bailleurs sociaux, milieux économiques, CAF, associations...) et s’appuie sur une géographie prioritaire. Les périmètres des quartiers prioritaires de la politique de la ville sont fixés par le décret n°2014-1750 du 30 décembre 2014, sur l’ensemble du territoire national. Ils ont été définis sur le critère unique de la faiblesse du revenu des habitants. Ce jeu de données des NQPV comporte les périmètres des nouveaux quartiers prioritaires de la Ville (ainsi que pour Paris, les contours des quartiers de veille active). Les quartiers de veille active correspondent sur le territoire parisien aux quartiers du CUCS (Contrat Urbain de Cohésion Sociale) 2007-2014 non reconduits dans le cadre de la nouvelle géographie prioritaire, ainsi qu’aux anciens quartiers de veille. Précisions sur le champ Nature du secteur (C_NAT_NQPV) : La donnée est répartie en trois catégories : − NQPV : un quartier NQPV correspond à un quartier prioritaire règlementaire défini au niveau national sur la base du critère unique de la concentration de la pauvreté, − QVA : un Quartier de Veille active correspond à un ancien quartier CUCS (quartier du contrat urbain de cohésion sociale 2007-2014) non retenu parmi les quartiers NQPV du nouveau contrat de Ville 2015-2010, − AQV : un ancien quartier de veille correspond à un quartier de Veille du CUCS 2007-2014.

  • Les quartiers populaires de la Ville de Paris ont été constitués pour répondre au besoin de la "politique de la ville", politique publique nationale déclinée localement, visant la réduction des inégalités territoriales en développant des projets locaux correspondant aux besoins des habitants et des acteurs de ces mêmes quartiers dits populaires. Quinze quartiers populaires de la capitale, comptant plus de 389 000 habitants, sont considérés comme prioritaires, et onze d'entre eux font l'objet d'un grand projet de renouvellement urbain et social, qui vise à améliorer la qualité de vie de leurs habitants. Pour plus de précision : https://www.paris.fr/quartierspopulaires