From 1 - 10 / 22
  • Jeu de données géographique des zones affectées à la circulation piétonne sur Paris. Dans ces zones, seuls les véhicules nécessaires à la desserte interne de la zone sont autorisés à circuler à l'allure du pas et les piétons sont prioritaires sur ceux-ci.

  • Collection de données sur plusieurs couches concernant les mobiliers urbains dans l'espace public parisien avec : - les abribus - les bancs - les bornes-potelets - les jardinières - les kiosques - les sanisettes - les cabines téléphoniques - les terrasses - les trémie de métro Voir étude https://www.apur.org/fr/nos-travaux/lieux-singuliers-espace-public-paris-une-strategie-petite-echelle Nota : les attributs de chaque couche sont relativement simples de définition et non décrits spécifiquement dans cette fiche.

  • Emplacement des fontaines parisiennes Description des attributs non disponibles. Voir la table directement.

  • Jeu de données présentant les caractéristiques et la localisation des stations Vélib’ Métropole avec 400 stations réparties sur 55 communes en Métropole et près de 400 km² desservis. Sources pour toute utilisation : © 2021 Smovengo / Syndicat Autolib’ Vélib’ Métropole

  • Ce jeu de données d'Ile-de-France Mobilités (IDFM) propose les accès du référentiel des arrêts Transport en Commun (Métro / RER) d'Île-de-France. Cela représente les points de passage obligé par lesquels un voyageur doit passer pour pouvoir accéder aux arrêts d’une ou plusieurs zone d’arrêts (entrée) ou sortir de cette/ces zones (sortie). Le jeu de données le plus à jour est accessible (format CSV) sur la plateforme open data d'Ile-de-France Mobilités : https://data.iledefrance-mobilites.fr/explore/dataset/acces/export/

  • Les tronçons de voie donnent une représentation schématique du réseau des voies publiques et privées à partir de leur axe central. L’extrémité d’un tronçon correspond généralement à un croisement avec une autre voie (qu’il soit au même niveau ou non), ou à la fin d’une voie en impasse. Il s'agit du filaire de voies géré par la Ville de Paris (voir lien open data Paris ci-dessous) avec une géométrie et des identifiants propres à différencier du filaire issu de la BSPP défini sur l'ensemble de la métropole du Grand Paris (voir lien open data Apur). Contrairement à ce dernier, il ne peut être utilisé pour de l'optimisation de réseau car structuré en graphe planaire. Par ailleurs, il peut être utilisé pour des usages spécifiques de la Ville de Paris (notamment en lien avec certains éléments du PLU, ...). L'Apur y a été intégré l'information du niveau de sollicitation piétonne et les largeurs de trottoirs (cf. méthodologie dans la section généalogie et/ou description des champs ci-dessous). Actualisation : une première version du niveau de sollicitation a été reportée sur ce filaire en 2013. Une mise à jour a été effectuée en 2021 pour l'actualisation du règlement terrasses et étalage afin de mieux rendre compte du niveau de fréquentation piétonne pour les problématiques de taxation. Une nouvelle étude de l’Apur a permis en 2022 de rapporter la donnée des largeurs des trottoirs située de part et d’autre du tronçon. Les trottoirs gauche et droite ne peuvent être différenciés. Ils sont définis par trottoir 1 (t1) et trottoir 2 (t2).

  • Jeu de données localisation les stations de transport en commun dans une représentation schématique ponctuelle de l'ensemble (Île-de-France) du réseau ferré de la RATP et de la SNCF qui gèrent l'intégralité des stations de métro, les cinq lignes de tramway T1, T2, T3, T5, T6, T7 et T8 (la ligne T4 étant exploitée par la SNCF) et une partie des lignes A et B du RER (les lignes C, D, E étant exploitées par la SNCF).

  • Ce jeu de données rassemble les lignes de transport en commun en projet au niveau métropolitain : programmées ou à l’étude et découpées par segments selon le phasage de mise en service. A chaque segment est affecté notamment des informations concernant la nature du réseau (réseau lourd, réseau, réseau fluvial, Transport en Commun en Site Propre (TCSP), …), le mode de transport (Métro, Tramway, Bus, ...), et son calendrier d’avancement (état, date de mise en service). La précision du tracé (réel ou schématique) dépend des documents disponibles. Plusieurs tracés (variantes) peuvent exister pour un même segment.

  • Zone 30 << fiche descriptive en cours d'édition >>

  • Jeu de données issu d’OpenStreetMap (OSM) décrivant les aménagements cyclables linéaires en Île-de-France : pistes cyclables, bandes cyclables, zones de rencontre... Plusieurs partenaires institutionnels ont été et sont invités à participer au projet de saisie des aménagements cyclables dans la base de données géographiques OpenStreetMap (OSM) sur le territoire de l’ensemble de la région Île-de-France en partageant leurs données : la région Île-de-France et les collectivités territoriales, les agences d'urbanisme APUR (Atelier Parisien d'Urbanisme) et IPR (Institut Paris Région), les collectivités territoriales (départements, communes) et les établissements publics intercommunaux pour recenser les aménagements cyclables d’Île-de-France ainsi que la communauté OSM pour saisir des données et suivre les modifications et mises à jour. Le projet est coordonné par Île-de-France Mobilités, maître d'ouvrage du projet. Si les données sources proviennent et restent (pour les plus à jour) sur la plateforme OpenStreetMap, l'APUR apporte activement sa contribution au projet en rendant ce jeu de données plus accessible (formats Shapefile ou autres) et en simplifiant l'approche cartographique (et/ou statistique) avec la création de 2 nomenclatures d'aménagements cyclables en 10 ou 21 postes et d'un pré-rendu cartographique aux formats ESRI (.lyr) ou QGIS (.qgs) : voir les liens ci-dessous. Limites d'usage et remarques : La donnée OSM est soumise aux contributions libres des contributeurs. Un contrôle topologique est effectué par OSM mais aucun contrôle de véracité des contributions n’est effectué. La validation seule des contributeurs permet de déjuger ou non une information.