From 1 - 2 / 2
  • L’adresse permet ainsi de localiser géographiquement un lieu. Sa désignation est constituée d’un numéro de voirie et du nom d’une rue dans une commune. A Paris, le numéro attribué par le maire a valeur d’identification foncière d’un bien à Paris depuis 1956, au même titre que l’identifiant cadastral délivré par la DGFiP. Le plan de référence du numérotage étant le plan parcellaire de la Ville de Paris au 1/500 (feuilles minutes du plan parcellaire). Sur Paris, l’objet adresse est décrit en fonction de sa source. - l’adresse est qualifiée d’officielle si elle est de source STDF et est aujourd’hui issue d’une décision de numérotage. - l’adresse est qualifiée de non-officielle si elle provient de sources extérieures à la Ville de Paris. Les adresses non officielles correspondent à des adresses créées par l’APUR qui signalent des situations particulières (îlots de voirie, complément d’adressage d’une parcelle donnant sur deux voies...) ou des parcelles qui n’ont jamais donné lieu à décision ou certificat de numérotage.

  • Générée régulièrement à partir de la BD CARTO®, la base de données GEOFLA® de l'Institut Géographique National (IGN) décrit le découpage administratif national (France métropolitaine et DOM) de 2011 à 2016. Elle est dédiée notamment aux applications de géomarketing ainsi que de cartographie statistique et thématique à des échelles voisines du 1 : 1 000 000. Cet ensemble de jeux de données contient ainsi les couches suivantes : - Arrondissement et département - Commune - Département - EPCI - Région La base de données GEOFLA n'est plus mise à jour depuis 2016. C'est depuis 2017 la base de données ADMIN EXPRESS qui propose une description actualisée du découpage administratif métropolitain et ultra marin. Pour plus de précision sur GEOFLA : http://professionnels.ign.fr/geofla