From 1 - 4 / 4
  • Les conteneurs à verre sont des bacs dans lesquels on peut déposer bouteilles, pots et autres contenants en verre vides pour recyclage. Ce jeu de données localise près de 900 conteneurs à verre répartis sur l’ensemble de l’espace public parisien. Avec les bacs blancs présents dans certains immeubles, ces conteneurs complètent le dispositif de tri existant à Paris pour la collecte spécifique du verre. Chaque point correspond à l’emplacement d’un conteneur à verre. Ce jeu de données a été rassemblée début 2015 lors de l’étude Apur sur le schéma directeur des déchets de proximité et le recyclage : https://www.apur.org/etude/dechets-proximite-recyclage-paris-elements-unschema-directeur ...et géocodée à partir des informations disponibles sur le site : https://www.paris.fr/parisdutri#triez-ou-vous-voulez-les-solutions-pourtrier-hors-domicile_51

  • Les déchetteries sont des équipements de collecte des déchets occasionnels en apport volontaire. Elles permettent de collecter l’ensemble des déchets occasionnels notamment ceux qui sont refusés par les collectes en porte-à-porte (D3E, gravats, déchets verts, déchets dangereux,…). Théoriquement, les différents flux de déchets occasionnels y sont collectés séparément, ce qui permet de les orienter vers les filières de traitement adaptées. Ce jeu de données localise près de 96 déchetterie sur le territoire de la Métropole du Grand Paris. Il a été rassemblée en 2014 lors des premiers travaux de l’Apur sur les déchets occasionnels à travers de l’étude menée sur les systèmes de collecte des déchets à l’échelle métropolitaine : http://www.apur.org/etude/dechets-occasionnels-sein-metropole. Le jeu de données a pu être complété et mis à jour lors de l’étude sur les déchets de proximité et du recyclage à Paris au début de l’année 2015 (disponible ici : http://www.apur.org/etude/dechets-proximite-recyclage-paris-elements-unschema-directeur). A noter que les éco-points mobiles mis en place à Paris depuis l’automne 2015 n’ont pas été intégrées dans ce jeu de données. Ils le seront dans le cadre d’une mise à jour ultérieure de ce fichier.

  • eu de données localisant les lignes de transport en commun avec la représentation schématique linéaire de l’ensemble du réseau ferré de la RATP et de la SNCF qui gèrent l'intégralité des lignes de métro, les cinq lignes de tramway T1, T2, T3, T5, T6, T7 et T8 (la ligne T4 étant exploitée par la SNCF) et une partie des lignes A et B du RER (les lignes C, D, E étant exploitées par la SNCF).

  • Cette couche représente un bâtiment (ou portion de bâtiment) sous forme d'un polygone (géométrie en plan) correspondant à son emprise au sol et permettant de lui affecter les informations notamment concernant sa datation et sa hauteur. Afin de prendre en compte correctement la compacité des immeubles dans les calculs de déperdition d'énergie et affecter une hauteur correcte, une différenciation des parties basses des immeubles a été opérée (dalles, cours couvertes et rez-de-chaussée, correspondant en général à une hauteur de moins de 8 mètres).