From 1 - 10 / 10
  • Cette couche rassemble les stations de transport de commun en projet au niveau métropolitain, programmées et à l’étude, associées aux lignes de transport et découpées par segments selon le phasage de mise en service. La station de transport en commun en projet est représentée sous forme ponctuelle. Un point décrit l'arrêt du projet ou l'emplacement central du bâtiment dans le cas d'un pôle d'échange multimodal. Une station associée à plusieurs lignes (correspondances) sera répétée plusieurs fois. Le jeu de données source est accessible sur la plateforme open date d'Ile-de-France Mobilité : https://opendata.stif.info/explore/dataset/projets_arrets_idf/

  • Emplacement des fontaines parisiennes Description des attributs non disponibles. Voir la table directement.

  • Le bâtiment (tel que défini par la DGFiP) est une unité bâtie rattachée à une parcelle cadastrale, abritant des logements, des locaux d’activité et éventuellement des dépendances. L’objet Bâtiment est issu du fichier foncier de la propriété bâtie (FPB) de la matrice cadastrale (MAJIC3). Le bâtiment n’a pas de représentation graphique, contrairement à « l’emprise bâtie ». Date de mise à jour : voir généalogie ci-dessous.

  • Ce jeu de données rassemble les lignes de transport en commun en projet au niveau métropolitain : programmées ou à l’étude et découpées par segments selon le phasage de mise en service. A chaque segment est affecté notamment des informations concernant la nature du réseau (réseau lourd, réseau, réseau fluvial, Transport en Commun en Site Propre (TCSP), …), le mode de transport (Métro, Tramway, Bus, ...), et son calendrier d’avancement (état, date de mise en service). La précision du tracé (réel ou schématique) dépend des documents disponibles. Plusieurs tracés (variantes) peuvent exister pour un même segment.

  • La BDCOM (ou Base de Données des Commerces) est un recensement triennal à l’adresse, de tous les locaux parisiens en rez-de-chaussée ayant une vitrine et un accès sur l’espace public. Le recensement des commerces parisiens proposé ici est le résultat d'une enquête terrain datant de mars-avril 2017 : 20 enquêteurs ont ainsi sillonné l’ensemble des voies parisiennes sur une durée d'environ un mois et demi et ont vérifié (mettre à jour) / relevé dans une base de données structurée 84 031 locaux dont 62 705 locaux commerciaux. En plus de la localisation précise de chaque commerce (sur rue, en cour d'immeuble, concentration commerciale ou en angle de rues), les enquêteurs relèvent également l’activité dans le cadre d'une nomenclature (en plusieurs postes suivant les niveaux : voir descriptions dans la liste des codes accessible par lien ci-dessous) ainsi qu'une appréciation de la surface du local commercial (inférieure à 300 m², entre 300 et 1000 m² ou égale ou supérieure à 1000 m²). Seuls les commerces présents dans une concentration commerciale sont empilés les uns sur les autres. La nomenclature (regroupement détaillé en 220, 47, 18, 13 ou 6 postes) de la BDCOM 2017 est proposée dans un fichier Excel (.xlsx) téléchargeable en suivant ce lien : https://www.apur.org/open_data/BDCOM_2017_CODACT_OD.xlsx Ce travail de constitution d'une base de données donne lieu à de nombreuses études et datavisualisations: - https://www.apur.org/fr/nos-travaux/observatoire-commerce-paris-bdcom - https://www.apur.org/fr/geo-data/evolution-commerces-paris-2000-2017 - https://www.apur.org/fr/geo-data/structure-evolutions-commerciales-arrondissements-parisiens - https://www.apur.org/fr/geo-data/selection-donnees-commerciales-2017

  • Délimitation des périmètres de 800 mètres autour des 69 futures gares du Grand Paris Express avec de nombreuses statistiques Insee associées. Ces données sont à mettre en relation avec les publications de l’observatoire des quartiers de gare du Grand Paris disponibles sur le site internet de l’Apur, via un outil de datavisualisation. Précision sur les données ci-dessous. Données statistiques démographiques et socio-économiques (source Insee recensement 2010-2013 à l'IRIS, revenus fiscaux localisés 2010, CLAP 2009. Total pour chaque périmètre). Quand les noms de colonnes ci-dessous sont suivis de « _COM », cela signifie qu’il s’agit de statistiques totales pour la ou les communes rattachées au périmètre du quartier de gare. Le tableau précisant le lien entre chaque gare et sa ou ses communes de rattachement est disponible via ce lien : https://www.apur.org/open_data/Liste_Gares_et_communes_de_rattachement.xls. L’association d’une commune à un quartier de gare ne correspond pas nécessairement à la présence de celle-ci dans le périmètre strict des 800 mètres autour de la future gare. La ou les communes de rattachement des gares du GPE répondent à des critères de pertinence statistique et/ou urbaine.

  • Les lieux singuliers des espaces publics parisiens (hors bois). - Berges de Seine - Contre-Allée - Escalier - Grande promenade - Impasse - Parvis - Passage - Passerelle - Passage couvert - Tunnel - Place jardin - Place métropolitaine - Place / placette - Grande place - Retrait - Retrait de plus de 4 mètres - Rue courte et large - Rue entre 20 et 50 mètres - Rue piétonne - Rue piétonne ou semi-piétonne - Rue semi-piétonne - Trottoir dénivelé - Zone de rencontre Voir carte "Les lieux singuliers des espaces publics parisiens (hors bois)" pages 34-35 de l'étude https://www.apur.org/fr/nos-travaux/lieux-singuliers-espace-public-paris-une-strategie-petite-echelle

  • Collection de données sur plusieurs couches concernant les mobiliers urbains dans l'espace public parisien avec : - les abribus - les bancs - les bornes-potelets - les jardinières - les kiosques - les sanisettes - les cabines téléphoniques - les terrasses - les trémie de métro Voir étude https://www.apur.org/fr/nos-travaux/lieux-singuliers-espace-public-paris-une-strategie-petite-echelle Nota : les attributs de chaque couche sont relativement simples de définition et non décrits spécifiquement dans cette fiche.

  • La base ADMIN EXPRESS décrit le découpage administratif du territoire métropolitain et ultra-marin et remplace depuis 2017 la base GEOFLA. Les données source du produit ADMIN EXPRESS sont mises à jour en continu, le produit est ensuite dérivé mensuellement. Sa géométrie est celle de la BD CARTO®. Il permet d’effectuer des croisements avec d’autres sources de données dans le but de construire des représentations thématiques du territoire selon une granularité administrative. Elle est dédiée notamment aux applications de géomarketing ainsi que de cartographie statistique et thématique à des échelles voisines du 1 : 1 000 000. Cet ensemble de jeux de données contient ainsi les couches suivantes : - Arrondissement et département - Chef lieu - Commune - Département - EPCI - Région Pour plus de précision : http://professionnels.ign.fr/adminexpress

  • Une emprise d’activité économique est une représentation à la parcelle d’un secteur d’emploi qui conduit à la fabrication d'un produit ou à la mise à disposition d'un service, relevant principalement du domaine privé. Avec les emprises d’équipement et les fonctions urbaines (secteur de gares RGPE uniquement) qui sont des entités complémentaires, cette couche permet de représenter de façon détaillée l’intégralité de l’occupation du sol sur l’espace privé. Cette couche contient les sous-catégories suivantes : - Terrain Agricole - Centre commercial, Grand Magasin - Activité Industrielle - Artisanat - Espace de commerce - Station service, station essence - Secteur tertiaire, secteur de bureaux - Carrière, sablière - Centrale à béton - Dépôt forestier