protocol

WWW:LINK-1.0-http--link

16 record(s)
 
Type of resources
Thème Apur
Thème Apur
GEMET keywords
Years
Formats
Representation types
Update frequencies
status
Scale
protocols
Resolution
From 1 - 10 / 16
  • Ce jeu de données (non stocké sur nos serveurs mais accessible en open data via le lien ci-dessous : voir ressources) rassemble des éléments d'information du budget principal de chaque commune de France tel que fourni par la Direction Générale des Finances Publiques. Les montants sont en milliers d'euros.

  • La BD CARTHAGE est une base de données sur la CARtographie THématique des AGences de l'Eau et du Ministère chargé de l'environnement, elle est le référentiel du réseau hydrographique français. Cette base de données décrit, codifie et normalise la description des cours d’eau, des bassins versants, des lacs et autres entités hydrographiques de surface, et sert de référentiel de base pour la création d’autres données sur les milieux aquatiques et humides Le découpage hydrographique est l'ensemble des quatre partitions hiérarchisées du territoire français réalisé selon des aires hydrographiques décroissantes : - région hydrographique (1er ordre), - secteur hydrographique (2ème ordre), - sous-secteur hydrographique (3ème ordre), - zone hydrographique (4ème ordre). Une région hydrographique est découpée suivant un maximum de 10 secteurs, et un secteur est découpé suivant un maximum de 10 sous-secteurs. Un sous-secteur est découpé suivant un maximum de 10 zones hydrographiques. La définition des secteurs, sous-secteurs, zones hydrographiques et de leurs limites est sous la responsabilité des Agences de l'Eau. De nombreuses autres données sur le réseau hydrographiques sont disponibles sur le site https://www.sandre.eaufrance.fr/atlas/srv/fre/catalog.search#/home

  • La BD TOPAGE® est le nouveau référentiel hydrographique français. Issue d'un partenariat entre l'Institut national de l'information géographique et forestière (IGN) et l'Office français de la biodiversité (OFB), elle remplace la BD CARTHAGE® (Base de Données sur la CARtographie THématique des AGences de l'eau et du ministère chargé de l'environnement) pour faire face à l'évolution des technologies et des enjeux de connaissance et de gestion locale. La BD TOPAGE® vise à passer d’un référentiel hydrographique français à moyenne échelle (la BD CARTHAGE®) à un référentiel à grande échelle. La BD TOPAGE® est donc plus précise (précision métrique), plus exhaustive, conforme à la directive européenne INSPIRE et compatible avec le référentiel à grande échelle de l'IGN (RGE®). Sa vocation est donc de permettre l'interopérabilité avec les acteurs publics qui utilisent le RGE® et de servir de socle commun pour tous les référentiels * métiers de l'eau . BD TOPAGE® vise à répondre aux besoins communs de l’ensemble des acteurs du SIE et doit leur permettre d’échanger et de mutualiser à toutes les échelles sur les éléments hydrographiques de surface du territoire national. Il est aussi motivé par l'obligation de mise en conformité à la directive INSPIRE. La première version de la BD TOPAGE® métropole est désormais disponible sur l'atlas-catalogue du Sandre. Il est ainsi possible de télécharger librement ces référentiels aux formats ESRI Shapefile, GeoJSON et GeoPackage, d'y accéder via les services web WMS et WFS du Sandre ainsi que de consulter les rapports de contrôle qualité réalisés sur ces jeux de données. Toutes les données sont mises à disposition sous licence ouverte. La BD TOPAGE® se compose des jeux de données des cours d'eau, plans d'eau, tronçons hydrographiques, surfaces élémentaires, noeuds hydrographiques (sources et exutoires), limites terre-mer, bassins hydrographiques et bassins versants topographiques (ces trois derniers jeux de données seront remplacés par des données plus précises à moyen terme). Les descriptions plus précises de ces jeux de données sont accessibles directement depuis les fiches de métadonnées de l'atlas-catalogue du Sandre : - Cours d'eau - Métropole 2019 - BD Topage® https://www.sandre.eaufrance.fr/atlas/srv/fre/catalog.search#/metadata/3b3d3c56-d9b6-4625-a57e-ba054e798274 - Tronçons hydrographiques - Métropole 2019 - BD Topage® https://www.sandre.eaufrance.fr/atlas/srv/fre/catalog.search#/metadata/a535c474-eca0-4295-880e-a95c8e633a51 - Plans d'eau - Métropole 2019 - BD Topage® https://www.sandre.eaufrance.fr/atlas/srv/fre/catalog.search#/metadata/1badb229-d364-4991-9c48-42a272d0eb9b - Surfaces élémentaires - Métropole 2019 - BD Topage® https://www.sandre.eaufrance.fr/atlas/srv/fre/catalog.search#/metadata/0941218f-76e5-469d-93d3-9b4b67ea966a - Bassins hydrographiques - Métropole 2019 - BD Topage® https://www.sandre.eaufrance.fr/atlas/srv/fre/catalog.search#/metadata/4714a793-dcd8-4528-bd6a-80bfdbee9728 - Bassins versant topographiques - Métropole 2019 - BD Topage® https://www.sandre.eaufrance.fr/atlas/srv/fre/catalog.search#/metadata/6571f89a-0608-49a2-9ab5-f005d842e81f - Limites terre-mer - Métropole 2019 - BD Topage® https://www.sandre.eaufrance.fr/atlas/srv/fre/catalog.search#/metadata/81d6c79e-92e9-46e3-aa8b-1001f91c20dc - Noeuds hydrographiques - Métropole 2019 - BD Topage® https://www.sandre.eaufrance.fr/atlas/srv/fre/catalog.search#/metadata/1fcad63b-23f3-4d16-b5de-e25745f66880 La mise à jour de la BD TOPAGE® sera collaborative, un groupe de travail réfléchit actuellement à la définition * d'un dispositif de mise à jour pour ce référentiel * national. Pour en savoir plus, n'hésitez pas à contacter le Secrétariat Technique du Sandre à l'adresse sandre@sandre.eaufrance.fr https://www.sandre.eaufrance.fr/ Pour les besoins internes de l'Apur, la dernière version de BD TOPAGE® a été téléchargée en juillet 2022. Le lien vers la géodatabase est accessible ci-dessous (ressources)

  • Ce jeu de données rassemble les opérations d'aménagement de la Métropole du Grand Paris. Une opération d'aménagement a pour objet de mettre en œuvre un projet urbain, une politique locale de l'habitat, d'organiser le maintien, l'extension ou l'accueil des activités économiques, de favoriser le développement des loisirs et du tourisme, de réaliser des équipements collectifs, de lutter contre l'insalubrité, de permettre le renouvellement urbain, de sauvegarder ou de mettre en valeur le patrimoine bâti ou non bâti et les espaces naturels (extrait du code de l’Urbanisme, article L300-1). Sont considérés comme secteurs opérationnels : - les secteurs d’études validés par décision de la collectivité (en conseil municipal par exemple), - les secteurs d’aménagement faisant l’objet d’études d’impact ou bien d’une procédure de concertation préalable. - les secteurs identifiés dans les documents d’urbanisme locaux tels que les périmètres d’attente et enfin les secteurs faisant l’objet d’une intention d’aménager dans les documents diffusés par la collectivité. Les secteurs soumis uniquement à une procédure de droit commun (c’est-à-dire à un simple dépôt de permis de construire) sont également considérés comme secteurs opérationnels lorsqu’ils ont un impact important sur le territoire de par l’envergure du projet, sa programmation, sa taille ou son rayonnement. Sont exclus les secteurs soumis à une procédure de droit commun (permis de construire) de faible envergure, ainsi que les secteurs dits « mutables » sans intention d’aménager clairement affichée comme par exemple les zones dites « à urbaniser » (AU) des PLU pour lesquelles aucune orientation d’aménagement n’a été formulée. A chaque secteur sont affectés notamment des informations concernant sa nature (ZAC,PRU,etc.), la répartition des programmes envisagés (m² de bureaux, logement, équipement, activité, nombre de logements dont nombre de logements sociaux) et son calendrier d’avancement (date prévisionnelle ou réelle d’achèvement).

  • Cette couche rassemble les bâtiments en projet comme emprise au sol issue des plans masses connus dans les différentes opérations d’aménagement. Les informations attachées au bâti concernent entre autres la nature du projet, son occupation principale, son état d’avancement et sa date prévisionnelle de livraison. Les informations récolées correspondent à l’état de connaissance du projet au moment de la saisie. La date de mise à jour est renseignée. Les projets étant par nature en constante évolution, l’Apur ne garantit en aucun cas l’exactitude, ni la complétude de l’ensemble des informations. Ce jeu de données est complémentaire d'autres couches : voir la rubrique "Autres ressources" ci-dessous.

  • L’arrondissement municipal désigne une partition de la commune de Paris. Paris compte ainsi vingt arrondissements.

  • L’Apur a rassemblé dans une même base de données (BD PATRIMOINE) les informations patrimoniales disponibles sur le territoire de Paris et de la Petite Couronne sous forme de deux couches : les périmètres et les immeubles. Chaque couche faisant l’objet d’une fiche descriptive distincte. La couche Périmètre rassemble les périmètres de protection officiels des différents sites ou immeubles protégés définis respectivement par l’UNESCO ou l’Etat et des périmètres non officiels répertoriés par d’autres organismes comme l’APUR ou l'Institut Paris Région (IPR) pour des besoins d’études. Pour chaque périmètre on dispose des informations suivantes : - sa nature (zone tampon bien UNESCO, périmètre de protection des sites classés ou inscrits, des parcs naturels régionaux (PNR), monuments historiques (MH), secteurs sauvegardés, ensembles « Architecture Contemporaine Remarquable» (ACR), les aires de mise en valeur de l'architecture et du patrimoine (AMVAP) les cités- jardins. - son nom, - l’année de protection, - sa description - la nature officielle ou non du classement, - la hiérarchie du classement (classé, inscrit) Toutes les sources ayant permis la constitution de cette base sont disponibles dans le chapitre "généalogie".

  • L’Apur a rassemblé dans une même base de données (BD PATRIMOINE) les informations patrimoniales disponibles sur le territoire de Paris et de la Petite Couronne sous forme de deux couches, les périmètres et les immeubles, chaque couche faisant l’objet d’une fiche descriptive distincte (voir note méthodologique). La couche « Immeuble Protégé » rassemble des biens protégés par l’UNESCO, l’Etat, les communes ou simplement répertories répertoriés par d’autres organismes comme l’IAU Île-de-France ou l'Apur. Pour chaque immeuble,  on dispose des informations suivantes : - sa nature (bien UNESCO monument historique, protection, PLU, Architecture Contemporaine Remarquable, cité-jardin) ; - son titre, - l’année de protection, - sa description, - la nature officielle ou non du classement, - la hiérarchie du classement (classé, partiellement classé, partiellement classé-inscrit, inscrit ou partiellement inscrit), - le type d’immeuble : bâti ou autre (jardin, cour, sol, parc, pilier, etc.) Toutes les sources ayant permis la constitution de cette base sont disponibles dans le chapitre "généalogie".

  • Ce jeu de données est une combinaison des couches des bâtis de Paris et hors-Paris (Métropole du Grand Paris) et correspondant à l'emprise au sol permettant de lui affecter des informations typologiques et morphologiques comme la période de construction, la surface de murs mitoyens, une estimation de la surface habitable, la nature du bâtiment ainsi que la modélisation des besoins en terme de chauffage ou de déperdition résidentiel. Afin de modéliser les besoins de chauffage ou déperditions du résidentiel, les informations typologiques données par la date de construction sont croisées pour chaque immeuble avec un certain nombre de paramètres morphologiques que sont : - La hauteur de l’immeuble - La mitoyenneté (c'est-à-dire la part des murs qui ne donne pas sur l’extérieur). Cette couche de données contient plus d'1 million de bâtiments sous format vectoriel. Voir l'étude « Un Plan Local Énergie pour la Métropole du Grand Paris », novembre 2015 (https://www.apur.org/etude/un-plan-local-energie-metropole-paris) Pour plus de précision sur cette métadonnée, voir la fiche descriptive : https://www.apur.org/open_data/BESOIN_THEORIQUE_CHAUFFAGE_TYPO_BATI_OD.pdf

  • Ce jeu de données contient les emprises des espaces non bâtis des plans masses connus dans les opérations d’aménagement. Ces espaces peuvent être publics ou privés. Les informations attachées concernent entre autre la nature du projet, son occupation, son état d’avancement et la date prévisionnelle de livraison. Les informations récolées correspondent à l’état de connaissance du projet au moment de la saisie. La date de mise à jour est renseignée. Les projets étant par nature en constante évolution, l’Apur ne garantit en aucun cas l’exactitude de l’ensemble des informations. Voir à ce propos le chapitre "responsabilité" de la licence ODbL.